À Brno, les karts à essence passent à l'électrique

Brno, importante ville de la République Tchèque, n’est pas seulement le siège d’une compétition du MotoGPTM... !
Pour les amis et les passionnés des karts OTL, c’est aussi le siège d’une piste en salle qui est un splendide exemple du passage aux karts électriques effectué par un kartodrome historiquement connu pour ses karts à essence.
Pourquoi avoir franchi cette étape si époquale ?
Il est évident qu’en termes de performances, le kart électrique n’a rien à envier aux karts à explosion. La raison de ce passage à l’électrique dépend plutôt de considérations à caractère économique et réglementaire, voire même à caractère sanitaire car, en effet, quels dommages subit-on lorsqu’on respire les émissions d’un moteur à essence dans un endroit fermé?
À cause d’une récente législation, les gérants ont dû choisir entre installer un équipement d’aspiration, passer aux karts électriques ou alors cesser leur activité.
L’équipement d’aspiration présente à la fois un coût d’installation et un énorme coût de gestion qui sous-entend deux types de dépenses : d’une part, les consommations électriques pour le fonctionnement de l’installation et, d’autre part, l’hiver, les frais de chauffage pour compenser le refroidissement dû à l’aspiration des fumées.
Vous pouvez visiter le site de la piste à l’adresse suivante: Motokary-brno.cz